L'Essaimage


L'essaimage est naturel chez les abeilles: quand la colonie est bien développée, au mois de mai juin, la vieille reine quitte la ruche avec la moitié de ses congénères toutes castes confondues et, dans la ruche va naître une nouvelle reine. C'est leur façon de multiplier l'espèce.

Cette essaimage naturel est un peu anarchique et désorganise le rucher si l'on considère le point de vue production de miel.

Pour remédier à cet inconvénient il faut être maître du renouvellement des reines, soit par un élevage dédié de ces reines, mais cela necessite un matériel et des techniques assez sophistiquées; soit par essaimage artificiel. C'est ce dernier point que nous abordons ici.

Pour procéder à l'essaimage artificiel il faut bien connaître les cadres qui constituent la ruche, en particulier les cadres de couvain.

Description des cadres; Cadre de couvain.


Dans une ruche Dadant, par exemple, il y a dix cadres; l'essentiel de la colonie d'abeilles est rassemblé au centre de la ruche, sur cinq ou six cadres. C'est là que se trouvent les cadres de couvain. Les cadres de périphérie sont plutôt chargés en pollen, en miel, voir vides si la colonie est plutôt faible.

Un cadre de couvain est composé de trois parties:

  • au centre du couvain de tout âge: des cellules ouvertes desquelles les abeilles sont nées, des cellules encore operculées, des larves de différents âges;
  • à la périphérie, du couvain, encore, mais plus sûrement des larves et des oeufs de moins de trois jours que l'on peut reconnaître à leur positionnement dans l'alvéole: verticaux le premier jour, inclinés à 45° le second, couchés au fond de l'alvéole le troisième jour;
  • à la périphérie toujours, mais au-delà du couvain, du pollen;
  • au bord du cadre, mais préférentiellement en haut, on trouve du miel.

L'Essaimage artificiel.


Le but de l'essaimage est, soit d'augmenter le nombre de colonnies, soit d'élever de nouvelles reines qui remplaceront les reines âgées du rucher.

Il y a autant de méthodes d'éssaimage qu'il y a d'apiculteurs, chacun adaptant sa méthode selon sont observation et sa réussite. Plusieurs méthodes sont proposées dans les manuels d'apiculture mais ne sont pas toujours faciles à réaliser.

Nous proposons ici trois méthodes. La condition essentielle pour réussir l'essaimage artificiel est d'utiliser une forte colonie.

La ruchette contenant la reine va sedévelopper normalement. Au bout de quelques semaines transvasement dans une ruche 10 cadres.

La ruchette orpheline va commencer par commencer par construire des cellules royales en plus ou moins grand nombre.

Trois ou quatre jours après l'essaimage, vérifier la présence de cellules royales.

Le 11ème jour après l'essaimage, conserver deux belles cellules royales et détruire les autres. Cela demande beaucoup de précautions.

La naissance de la reine aura lieu entre le 12ème et le 15ème jouir.

Vérifier, en ouvrant la ruchette, entre le 25ème et 30ème jour que la nouvelle reine s'est mise à pondre.

Le but de cette méthode est d'obtenir un nombre important de cellules royales. Pour cela il faut pratiquer cette opération sur une colonie très forte.

Il est important, dans cette méthode, de respecter les dates des différentes opérations: